Dégustation Vins et Fromages

Mercredi 27 mars, 19h30

Traditionnellement, avec le plateau de fromages, on ouvre une bouteille de vin rouge, plutôt puissant, type Bordeaux par exemple. Et pourtant…

Puisque l’on choisit un vin différent pour un poulet ou pour un filet mignon de porc ou pour une côte de bœuf, pourquoi vouloir un seul vin pour tout un plateau?

Votre fromagère préférée aura eu à cœur de vous proposer fromages de chèvre, fromage de brebis, fromage de vache. Pâte pressée, pâte cuite, pâte persillée…

Chacun préférerait son propre vin, un blanc léger et vif pour le fromage de chèvre frais, un vin du Jura pour le Comté, un moelleux pour la pâte persillée, un rouge rond et gouleyant pour la pâte cuite,… Lire la suite

Le vin du mois : Février

🍷 Le Vin du Mois 🍷

En février, je vous emmène à Taluyers, à une vingtaine de minutes de Lyon, pour découvrir La Parade des Faucons du Domaine de Prapin 🕊

Un vin, témoin d’une histoire d’amour au cœur des vignes.

Laissez-vous séduire par sa robe rubis et ses arômes de fruits noirs. De la griotte, de la mirabelle, puis de subtiles touches de violettes, de quatre épices, et enfin de légères notes boisées presque fumées. En bouche, c’est le mariage parfait entre la rondeur et la vitalité, le velouté charnu de la matière et la tonicité croquante de la structure offrent un équilibre inédit. Lire la suite

Le vin du mois : Janvier

🍷 Le Vin du Mois 🍷

En janvier, je vous emmène en Ardèche avec le vin du mois : la cuvée Syramuse 2022 du Domaine Salel & Renaud.

Le Domaine Salel et Renaud est né de la rencontre entre Elise Renaud et Benoit Salel en 2008. Tous les deux originaires de la région Ardéchoise, ils ont patiemment développé 3 puis 13 hectares de vignes. Passionnés par les paysages et les terroirs de ces presque Cévennes, ils y produisent “Des vins à partager, à boire et à aimer.

🪨  Syramuse, c’est un vin rouge à base de Chatus, un cépage produit par seulement une cinquantaine de viticulteurs. Si au 19ème siècle, le Chatus était le cépage roi dans les Cévennes, en 1950, il n’est même plus référencé dans le nouveau répertoire des cépages français. Il faudra attendre la fin des années 80 pour qu’il fasse son grand retour en terre Cévenole. Les vignerons de la « Cévenole de Rosières » lancent une cuvée de Chatus. En 2000 est créé le Syndicat des Vignerons de Chatus. Le cépage a désormais retrouvé sa place dans le catalogue officiel des cépages français et fait également partie des produits du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche. Lire la suite

Le vin du mois : Décembre

🍷 Le Vin du Mois 🍷  

Pour le mois de Décembre, nous restons dans les parages et allons juste à côté de Mâcon, dans le village de Blanot, pour découvrir le Crémant de Bourgogne du domaine du Grison. ✨

🐌 Une pépite élaborée au cœur d’un domaine familial, perpétuant la tradition depuis 5 générations. Ce domaine propose une large gamme composée de Mâcon Villages, Mâcon Péronne, Mâcon rosé, Mâcon rouge, Bourgogne rouge et évidemment de Crémant.

🌼 100% Chardonnay, 100% Authentique. Réalisé intégralement au domaine, ce Crémant est un délice. Avec une robe jaune dorée, son nez dévoile des arômes de fleurs blanches, de fruits blancs et de fruits secs. En bouche, il se révèle être frais, rond, fruité et doux. Lire la suite

Guy Bonnand

Le domaine de Guy Bonnand est situé à Saint Maurice Sur Dargoire, sur les Coteaux du Gier, à 350m d’altitude.

Il a repris et agrandi l’exploitation familiale qui recouvre aujourd’hui 6 ha. Planté en IGP Collines Rhodaniennes, le vignoble comprend Syrah, Gamay et Mornen noir pour les rouges, Viognier, Roussanne et Chouchillon pour les blancs. Guy Bonnand a en effet eu à cœur de retrouver et replanter d’anciens cépages locaux tels le Mornen noir et le Chouchillon.

Avant le Phylloxera, la vallée du Gier, industrielle, comptait 1700 ha et 30 cépages locaux !

J’ai bien évidemment sélectionné ces 2 cuvées ainsi que sa Roussanne, un joli Viognier tout en tension et en rondeur, le Gamay, Sans pour sentir, et une Syrah, Micaschistes.

Le Mornen noir serait originaire de Mornant et aurait été cultivé dans les départements du Rhône, de la Loire et de la Savoie. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 2 à le chouchouter mais ils font doucement école et 3 autres vignerons devraient les suivre. Peut-être de la même famille que le Chasselas, il produit des grappes moyennes, compactes aux baies d’un beau noir bleuté avec une peau peu épaisse mais résistante. Aimant les sols secs et pauvres, il est vigoureux et productif, donnant des vins colorés mais fruités, fins et peu alcoolisés.

Le Chouchillon est originaire de Chagnon dans la Loire et semble être parent avec le Viognier et avec la Mondeuse blanche. Disparu depuis la seconde guerre mondiale, il a été réintroduit par Guy Bonnand et les Déplaudes de Tartaras dans son terroir d’origine. Cette plantation a été possible grâce à un important travail auprès de l’INAO pour obtenir son inscription au Catalogue des Variétés de Vigne en 2016. Moyennement productif, le Chouchillon est peu sensible aux maladies. Il produit des grappes petites et compactes, aux baies légèrement ovoïdes devenant presque rosées à pleine maturité. Les vins sont souvent jaune pâle avec des notes de fleurs blanches, de citron et de fruits exotiques

Le domaine a lancé la conversion biologique en 2012 et est certifié depuis 2015. Depuis de nombreuses années, Guy Bonnand utilise également des préparations biodynamiques et respecte le calendrier lunaire, cela favorise l’épanouissement de la plante et l’expression du terroir.

Vendus au caveau du domaine et sur des salons tels le Gier Vin où je l’ai rencontré, les vins sont présents chez Uniferme. La petite production ne nécessite pas de nombreux points de vente, je suis ravie d’en faire partie.

JNPR

JNPR, pour “Juniper Berries” sans les voyelles, est une gamme française de produits sans alcool et pour certains sans sucre.

La gamme se décline, pour le moment, en 3 produits, JNPR n°1 et n°2 et BTTR, pour Bitter, toujours sans voyelles.

 

  • Pourquoi ces produits ?

Valérie De Sutter, la fondatrice de la marque, souhaitait développer des alternatives aux boissons alcoolisées mais avec un goût “adulte”, exit donc les jus de fruits, sodas et autres boissons parfumées. Lors d’un voyage aux Etats-Unis, elle avait découvert une gamme plus vaste de breuvages sans alcool mais riches en goût et en diversité. Quelques recherches plus tard, elle découvre que le genévrier ainsi que d’autres plantes telles la graine de coriandre, étaient très utilisées au 17e pour leurs vertus médicinales. Cherchant à créer de nouveaux produits, elle rencontre Flavio Angiolillo, un barman réputé, avec qui elle va créer cette gamme de boissons goûteuses et sans alcool.

  • Pourquoi dans une cave à vins ?

Parce que les produits JNPR sont des parallèles de boissons alcoolisées tels que les gins et les bitters

Parce que certain.es client.es souhaitent des boissons sans alcool de manière ponctuelle ou permanent, pour raisons de santé (la leur ou celle de proches), religieuses, faire attention à leur consommation ou tout simplement varier les plaisirs

Parce que cela me permet de toucher une nouvelle clientèle qui ne boit pas d’alcool

Parce que c’est BON !

 

JNPR n°1 et n°2 sont comparables à des gins en terme de goût, puisqu’élaborés à partir de genièvre et d’autres botaniques. Ils sont sans alcool et sans sucre, sans gluten et végan. Le n°1 présente des notes fraîches et herbacées, sur le genièvre, la cardamome et la pomme. Le n°2 offre des arômes épicés de poivre, gingembre, piment et cardamome.

Le BTTR est l’équivalent d’un bitter, fruité et amer, élaboré à partir d’infusions de plantes, d’agrumes et d’épices. Il présente des notes de gentiane, de cannelle, de rhubarbe et d’orange douce et amère.

Ces produits se boivent seuls avec des glaçons ou bien allongés de tonic ou d’eau gazeuse ou encore en cocktails tels Cosmopolitan, Moscow Mule, Pina Colada, Mojito, Negroni, Americano,…

 

Quelques idées de recettes, proportions pour un verre

  • JNPR n°1 – Margarita revisitée

🌿 70 ml de JNPR n°1

🍋 30 ml de jus de citron vert

🍊 7,5 ml de sirop d’orange

Préparez le sirop d’orange : pressez une orange et ajoutez une cuillère à soupe de sucre en poudre. Mélangez longuement

Pressez un citron vert frais, filtrez.

Décorez le bord d’un verre coupette avec du sel. 

Dans un shaker, ajoutez le sirop d’orange, JNPR n°1, le jus de citron vert et les glaçons. Mélangez énergiquement à l’aide du shaker.

Versez dans le verre coupette en filtrant.

Pour accompagner cette recette, rien de mieux qu’un guacamole maison pour trôner presque immanquablement sur nos tables d’apéritif cet été !

 

  • JNPR n°2 – Pina Colada revisitée
  • Lire la suite

    Brasserie Caribrew

    Une nouvelle venue à la cave !

    Encore une ! Le rayon des bières s’agrandit de nouveau, je vous présente cette fois la brasserie Caribrew, située à Soucieu-en-Jarrest.

    Etienne et Simon, diplômés de biologie, ont fondé la micro brasserie Caribrew en 2018. Après un an de recherches et de développement seuls, ins ont choisi d’intégrer la pépinière d’entreprise de la vallée du Garon ce qui leur a permis de se faire connaître, de rencontrer des clients et des partenaires et de commercialiser facilement leurs bières dans les villes alentours et à Lyon. Puis la brasserie a eu besoin d’espace et s’est installée définitivement à Soucieu dans un local plus grand permettant la production de la bière et l’accueil des clients via un magasin de vente ainsi qu’un pub où déguster mousses et planchettes. La Carti’Team y organise des soirées à thème telles des karaoké, des concerts, du théâtre d’impro… Il est aussi possible d’y organiser ses propres évènements.

    Le nom provient de Caribou, le grand cervidé des forêts canadiennes, et du terme “brew” signifiant brasser en anglais.

    Le choix d’une commune de l’ouest lyonnais vient de la volonté des fondateurs de s’approvisionner en local autant que possible pour les céréales ainsi que pour les fruits pour aromatiser les bières futures.

    Les bières sont distribuées à la brasserie ainsi que dans des commerces indépendants, cavistes, épicerie, et des associations. La brasserie propose aussi des fournir les évènements d’entreprise car elle produit aussi en bouteille qu’en fût.

    Les noms des bières se prêtent aux jeux de mots.

    Parmi la gamme proposée, j’ai référencé à ce jour

    Vagablonde : bière blonde de couleur or, avec un nez citronné et une bouche rafraichissante

    Ténébrune : bière brune, robe foncée, nez de pain grillé et de café, bulle fine, amertume légère

    Non St’Hop : bière IPA, très fraiche avec des notes de fleurs et une amertume bien présente sans être agressive ; elle tire son nom de la traduction du mot “houblon”, “hop” en anglais

    Sout’une histoire : bière noire, riche, aux notes de grillé et de fumé de bois de hêtre, ronde et douce avec beaucoup de longueur

    Orig(i)nal : bière blonde triple à la cardamome, fruitée et parfumée, dense, avec une pointe épicée et citronnée

    Bières Busard

    Une nouvelle venue à la cave !

    Le rayon des bières continue de s’enrichir, je vous présente cette fois les bières Busard, produites par la Ferme de la Quintillière, située à Saint Maurice Sur Dargoire.

    Lancées fin 2015, les bières Busard sont produites avec les céréales de la ferme de la Quintillière. Alexandre se présente comme un paysan, brasseur et éleveur.

    Fils d’éleveur de vache laitière, il transforme la ferme familiale en productrice de céréales et de vaches à viande, afin de supprimer la traite demandeuse de beaucoup de temps. Cela lui permet d’alterner les cultures et les prairies, lesquelles reposent et ressourcent la terre, les vaches fertilisant le sol. L’ensemble de l’exploitation est certifiée en agriculture biologique.

    Alexandre revendique d’entretenir un cercle vertueux, rien n’entre à la ferme puisqu’il n’utilise pas d’engrais, presque pas de produit de traitement et produit ses propres semences ; à la sortie, il produit de la bière et de la viande de bœuf.

    Les céréales cultivées sont le blé, l’orge, le seigle et l’avoine. Les semis sont effectués en octobre et novembre, au début du printemps, les couverts se développent et grandissent en formant les épis puis les fleurs puis les graines jusqu’en juin. Les récoltes se font de mi-juin à mi-juillet.

    Après la récolte, les grains sont triés avant d’être envoyés en Ardèche, à la coopérative Malteurs Echos pour le maltage, seule opération non réalisée à la ferme. A son retour, le malt est torréfié selon sa destination, blonde, ambrée, brune, avant d’être brassé puis fermenté.

    Les bières Busard n’étant ni filtrées, ni pasteurisées, elles sont dites sur lie en raison du dépôt mince qui se forme au fond des bouteilles. Cette lie participe à l’affinage de la bière et à son vieillissement.

    L’emblème de ces bières est le Busard Cendré, oiseau traditionnel des Coteaux du Lyonnais aimant nicher dans les champs de céréales.

    Parmi la gamme proposée, j’ai référencé à ce jour

    Busard seigle : blonde onctueuse et délicate sur l’identité du seigle ; attaque fruitée, corps souple et finale sèche sur les écorces d’orge

    Busard Ambrée : du malt d’orge torréfié à plein nez, des notes de cacao, l’amertume et la douceur à la fois ; une bière franche, mais souple

    Busard Porter : petite sœur de la Stout, orge torréfiée après maltage ; très fruitée (fruits confits / fruits rouges), aromatique intense en bouche et longueur sur les caramels « serrés »

    Victime de son succès lors des fêtes de fin d’année, Alexandre est en panne des autres références qui sont en cours de production. Les cuvées manquantes devraient bientôt apparaître sur l’étagère…

    La Caviste a 40 Ans

    2023 est une année importante sur le plan personnel ; j’ai fêté mes 40 ans le 30 avril dernier ! 🥳

     

    Un âge important, puisque c’est celui à partir duquel on estime que la vigne atteint son apogée de production, l’équilibre entre la quantité et la qualité. C’est aussi celui à partir duquel on commence à parler de « vieilles vignes ». C’est surtout une belle occasion de nous retrouver pour faire la fête !

     

    Pour souffler autant de bougies, j’ai forcément besoin d’aide…

    Je vous donne donc rendez-vous le samedi 25 novembre pour une journée de festivités, de 11h à 20h.

     

    J’ai prévu de nombreuses animations, 🤩

    Dégustations de vins locaux, domaine Nicolas Gonin et domaine Franck Peillot,

    de bières de la Canute Lyonnaise,

    de produits d’épicerie, Bobosse et Fumet des Dombes

    Accords vins et fromages par Beillevaire

    Ateliers d’initiation à la dégustation de whisky

    Jeu de reconnaissance des arômes

    Jeu autour du vin (créé par mes soins)

    Lots à gagner

    Et à 18h une belle surprise ! Le clou du spectacle, mise en perce, dégustation et vente du whisky exclusif de La Cave Ô Papilles ! Réalisé par mes soins cet été à la distillerie Fontagard !

     

    Je compte sur vous et vous attends nombreux pour cette délicieuse journée 🍷

     

    Brasserie Chap’s

    Une nouvelle venue à la cave !

    Le rayon des bières se développe, j’accueille les produits d’une brasserie locale, située à Taluyers, j’ai nommé Chap’s.

    Fondée en 2018 par une couple, Catherine et Yves Chapuis, biologiste et commercial, la brasserie Chap’s propose une gamme très large de plus de 20 références. Des bières classiques en blanche, blonde, ambrée et brune et des originales comme une ambrée au potimarron, une blonde à la fleur de pissenlit, une brune au cacao, une ambrée au pain, une blonde triple au Gamay,…

    Les brasseurs ont choisi de ne travailler qu’avec des ingrédients français dont un houblon sauvage qui pousse dans les lônes du Rhône !

    Parmi leur large gamme, j’ai choisi de référencer

  • Blanche classique , assemblage de blé, d’orge et de seigle, avec un fort pourcentage de blé donnant des notes céréales marquées et de la rondeur ; houblon d’Alsace, triple fermentation haute de 6 semaines
  • Dandelyon, Blonde aux fleurs de pissenlit sauvage, houblon d’Alsace, triple fermentation haute de 6 semaines ; la fraicheur et la douceur de la blonde avec des arômes de fleur jaune
  • Rousse du boulanger, rousse au pain local cuit au feu de bois, houblon d’Alsace, triple fermentation haute de 6 semaines ;
  • Porter aux fèves de cacao, houblon d’Alsace, triple fermentation haute de 6 semaines ; ronde et puissante, notes de cacao et de grillé, légère amertume, très agréable avec un dessert
  • Lire la suite

    1 2